Compléter le programme sur les questions internationales

L'un des points qui est souvent débattu aux présidentielles est la question internationale, qu'il s'agisse des contrôles aux frontières du côté de la droite, comme de la projection militaire Française au Sahel ou ailleurs, de l'aide publique au développement ou, sur les questions climatiques, du positionnement de la France aux NU, aux COP biodiversité et Climat. Il me semble que plusieurs engagements fort pourraient être pris : augmentation de l'aide publique au développement à 0,7% du PIB (0,55% aujourd'hui, alors que la France s'est engagée à 0,7% à l'international); augmentation de la part de dons de l'agence française de développement versus la part de prêts, programme ambitieux d'annulations de dettes en faisant ce plaidoyer au Club de Paris, redirection d'une plus grande part d'aides vers des projets verts et vers les bénéficiaires directs, en s'inspirant des recherches d'Esther Duflo;limitation des investissements dans la Défense et rationalisation de nos engagements militaires en encourageant le développement de moyens UE sur ces sujets. Faire de la France la locomotive européenne sur les questions climatiques et biodiversité à l'international en portant haut les engagements des COP et en exigeant plus de mesures drastiques pour les gros pollueurs. Par ailleurs je serais intéressé de savoir ce que pense M. Piolle de notre prérogative de membre permanent du Conseil de sécurité des NU