Compléter le programme sur les questions internationales (suite)

Lutter contre les tribunaux d'arbitrage internationaux, qui permettent au groupes privés, et notamment aux gros pollueurs, d'attaquer des États en justice pour forcer des réglementations nationales plus favorables à leurs activités ; engager un plan de diminution de la dépendance financière aux dictatures (petrole, exportations d'armes françaises, gaz, composants électroniques et terres rares) et lutter résolument pour les droits humains, notamment en soutenant les plates-formes d'ONG françaises mais aussi les sociétés civiles locales, qui sont le garant primordial d'un débat public ; éviter absolument un durcissement Européen sur la dette et un retour aux politiques d'austérité en favorisant un consensus avec les pays ouverts à une renegociation des traités et à une évolution du rôle de la BCE (Mario Draghi s'était lui-même ouvert, en son temps, à un rôle plus actif de la BCE sur la dette des états), renforcer la récente taxation mondiale sur les entreprises e augmentant le taux de 15% (très favorable à une diminution générale de la taxation des entreprises) à 30% voire 40%.