Education et enfance

Education et enfance

Découvrez les 6 propositions d'Une Certaine Idée de Demain pour l'éducation et l'enfance. 

Accompagner tous les parents à l’accueil du jeune enfant !

Le développement psychologique de l’enfant dépend de  l’environnement physique, économique et socioculturel de la famille proche. Nous proposons l’instauration d’une préparation à la fonction parentale universelle et gratuite pour toutes les familles qui accueillent un jeune enfant, inspirée du dispositif de « Préparation à la Naissance et à la Parentalité́ ».

Nous doublerons le nombre de séances actuellement proposées et leur remboursement pour les parents d’enfants de 0 à 3 ans,  autour de questions variées : alimentation, sommeil, interactions parents–bébé, langage, motricité, émotions, effets bénéfiques des jeux, sensibilisation aux effets délétères des écrans avant 6 ans,  prévention des violences.

Cette proposition s’inscrit dans les recommandations de l’OMS préconisant l’accompagnement postnatal.

Protégeons l’enfance : favoriser l’environnement direct de l’enfant. 

Construits en silos, peu réactifs et peu hospitaliers, la plupart des dispositifs de protection de l’enfance en France tendent à stigmatiser les familles en difficulté sociale et à épargner les auteurs d’abus. Ils exposent en outre les enfants à d’autres dangers : désaffiliation, abandon, fragilisation identitaire, violences, marginalisation… 

Protéger l’enfant c’est éviter le plus possible la séparation avec la famille : nous proposons une approche globale en mobilisant des ressources complémentaires de proximité - familiales, amicales, bénévoles, professionnelles. Les parents ayant besoin de soutien auront la possibilité d’être accueillis en centre parental jusqu’aux 6 ans du dernier enfant (au lieu de trois ans actuellement) Si la séparation s’avère inévitable, la stabilité matérielle et psychoaffective de l’enfant doit primer. 

Protégeons tous les enfants, d’où qu’ils viennent !

La protection de toutes les personnes mineures relève en principe de celle de l’enfance en danger, prévue dans le système français de protection de l’enfance et conforme aux engagements de la France au titre de la Convention internationale des droits de l’enfant. Mais en réalité la prise en charge des mineurs isolés étrangers est défaillante et les expose à la rue et à l’exploitation. Les jeunes « ni mineurs ni majeurs » aux yeux du système français et exclus de tout système de protection en attente d’une décision de justice sur leur minorité est particulièrement inacceptable. 

Nous proposons une mise à l’abri systématique et continue des mineurs isolés quel que soit leur statut et l’accès à la protection maladie universelle sans distinction de nationalité ou de statut administratif. 

Pour une école de l’égalité des droits 

L’enseignement doit rompre avec la logique de la méritocratie pour  s’attacher à former des citoyen-nes libres et égaux conscients de leurs responsabilités sociales, environnementales et civiques. 

Nous proposons des mesures visant à l’égalité des droits afin de réduire les disparités de traitement -sociales, d'acquis, de genre, de diplôme et d’orientation :

  • Création d’un service public national de l’orientation et crédit d’heures octroyés aux élèves boursiers pour leur orientation 
  • Intégration d’objectifs de mixité lors de la création de nouveaux établissements
  • Transformation des méthodes d’évaluation des acquis en faveur de l’apprentissage, du progrès et de la justice en milieu scolaire
  • Gratuité de la cantine dans tous les établissements d’éducation prioritaire 1er et 2nd degré

Mieux prendre soin des enseignant·es pour mieux prendre soin des élèves !

Le mandat qui s’achève a révélé la faible reconnaissance portée au million d’enseignant-es en France :  leur formation initiale est trop réduite et ils sont envoyés trop vite sur le terrain sans formation pédagogique ni accompagnement personnalisé suffisants. La formation continue est ensuite limitée. Ce manque de reconnaissance se traduit aussi par des rémunérations trop faibles.

Mieux prendre soin des enseignant-es, c’est aussi mieux prendre soin des élèves ! Nous proposons :

  • une rémunération digne d’un pays européen et la valorisation de leurs missions particulières, 
  • des passerelles favorisant la reconversion et la diversification des profils à mi-carrière
  • une refonte de la formation initiale et continue 
  • du temps de concertation dégagé pour une participation pleine et entière des enseignant-e-s aux décisions concernant leur cadre.

Pour une revitalisation de l’éducation populaire

L’éducation des jeunes ne peut se limiter à l’enseignement de compétences fondamentales comme l’a promu le quinquennat qui s’achève. L’accès aux savoirs et aux expériences non formels via l’éducation populaire participe pleinement au développement de l’enfant et favorise la conscientisation et l’émancipation.

Nous proposons de renforcer l’accès au sport, à la culture et à la nature pour toutes et tous dans l’objectif de développer des actions collectives et des connaissances empiriques nécessaires pour devenir un citoyen responsable et éclairé. En redirigeant les ressources du Service National Universel (SNU) nous renforcerons le financement des associations, les moyens d’encadrement et augmenterons l’accès aux vacances et aux loisirs notamment en direction de tous les enfants et jeunes. 

Si vous voulez construire une autre voie pour 2022, vraiment écologiste et humaniste, rejoignez Une Certaine Idée de Demain !