Enseignement supérieur et recherche

Enseignement supérieur et recherche

Découvrez les 4 propositions d'Une Certaine Idée de Demain pour l'enseignement supérieur et la recherche. 

Investir dans l'enseignement supérieur et la recherche et garantir de justes conditions sociales

Alors que l’Enseignement supérieur et la Recherche ont besoin du soutien et de la confiance des institutions gouvernementales, leurs capacités de fonctionnement se dégradent : difficultés économiques de la vie étudiante, précarité doctorale, iniquités des financements, baisse des embauches et affaiblissement programmé par les politiques menées depuis plus d’une décennie.

Pour inverser ces tendances et garantir l’existence sereine des millions d’individualités participant au bouillonnement de la connaissance, nous proposons :

  • Une redistribution équitable des financements entre les différents parcours et établissements.
  • Une allocation d’autonomie étudiante et doctorale complémentaire des aides sociales visant à préserver la dignité de tous.tes.
  • Une embauche de personnels en proportion de l’augmentation de la population étudiante.

Agir contre les discriminations à l'entrée dans le supérieur pour favoriser l'émancipation et revaloriser l’insertion professionnelle à sa sortie.

Le manque de diversité sociale dans les parcours et les établissements de l’Enseignement supérieur nuit à l’égalité de notre République et freine l’accès à une vie professionnelle émancipatrice. Tous les parcours se valent, mais certains sont avantagés. Les compétences acquises dans tous les domaines d’études sont indubitables et doivent être réaffirmées. 

Pour renouer avec l’esprit universitaire et assurer son ancrage dans le monde du travail nous proposons les axes suivants :

  • Accessibilité de l’Enseignement supérieur à tous.tes par la suppression du système de sélection de Parcoursup et offre d’une orientation respectant le droit aux études supérieures
  • Établissement d’une équité de moyens et de reconnaissance entre université, classes préparatoires et grandes écoles.
  • Revalorisation des formations universitaires dans l’accès à l’emploi.

Encadrer les relations entre les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les entreprises

Les établissements d’enseignement supérieur ont une mission d’intérêt général et doivent par conséquent être le plus neutre possible vis-à-vis de tous intérêts extérieurs (industriels, politiques…). L’adoption de la loi LRU en 2007 a renforcé l'autonomie budgétaire des universités et grandes écoles et a notamment permis la contribution de fonds privés dans leur budget. 

Les intérêts de la société et ceux d’industriels pouvant être divergents, les universités sont soumises à des situations de conflits d’intérêt entre leur besoin d’assurer une part de leurs financements et de garantir leur autonomie scientifique. Ainsi nous proposons de réduire au maximum les risques d’influence des intérêts privés sur les établissements ESR en encadrant leur financement et en garantissant une plus grande transparence.

Placer les enjeux socio-environnementaux du XXIème siècle au centre des formations supérieures

L’enseignement supérieur a un rôle crucial pour enclencher la transition sociale et écologique de notre société. Avec l’augmentation du nombre d’étudiant·e·s, il doit permettre de (1) donner à l’ensemble des étudiants les connaissances facilitant la compréhension des enjeux sociaux et environnementaux, leurs  origines (physique et sociétale) et leurs conséquences. Il doit aussi (2) transmettre les compétences nécessaires pour participer à l’atténuation du dépassement des limites planétaires et à l’adaptation aux impacts environnementaux à venir.

Nous proposons aussi d’identifier les débouchés professionnels répondant à la volonté des étudiants d’évoluer dans des emplois ayant un rôle social positif et de faciliter l’accès à de nouveaux modèles d’entreprises et de modèles économiques alternatifs.

Si vous voulez construire une autre voie pour 2022, vraiment écologiste et humaniste, rejoignez Une Certaine Idée de Demain !